Actualités

Focus sur l’auto-édition : Vito, Utopique !

Né en 1982 à Lille, Victor Locuratolo, alias Vito, a vécu à Montréal puis à Paris avant de retourner dans sa ville natale où il vit actuellement. L’artiste s’apprête à auto-éditer son quatrième livre, Vito Utopique !, après Le Paris de Vito en 2015, Villes Nomades en 2016, et Palimpseste en 2018 aux Éditions Nomades.

 

Focus sur l'auto-édition : Vito, Utopique !, quatrième et première de couvertureMontage des quatrième et première de couverture de Vito Utopique!

 

Utopique!, un livre qui imagine la révolution écologique

Utopique! s’intéresse plus particulièrement au territoire, à ses habitants, et aux notions écologistes de simplicité volontaire et de décroissance. Vito illustre le sujet de l’utopie et de la transition en dessinant des villes « idéales », tout en se retournant sur ces dernières années : le quartier Christiana à Copenhague, l’exode baba cool vers les montagnes du sud de la France, les jardins ouvriers… Comme dans ses premiers ouvrages, le dessin de cet ancien architecte est précis et foisonnant, remplis de détails à la fois cruels, réalistes, mordants et amusants.

Vito affectionne particulièrement l’approche humaine proposée par l’Imprimerie Escourbiac, que ce soit au bureau parisien ou dans les locaux de production de Graulhet. Il trouve chez Escourbiac l’imprimeur le conseil dont le néophyte a besoin pour créer un livre : le format, le choix du papier, le façonnage. C’est par exemple sur nos conseils que Utopique! sera façonné en couture apparente, afin de répondre au souhait de l’auteur que le lecteur puissent lire « à plat » et le plus confortablement possible ses dessins présentés sur deux pages, en les coupant le moins possible en deux.

 

 

 

Focus sur l'auto-édition : Vito, Utopique !, pages-46-47

Extrait du livre Vito Utopique!, pages 46 et 47

 

Focus sur l'auto-édition : Vito, Utopique !, pages-100-101Extrait du livre Vito Utopique!, pages 100 et 101


Le choix de l’auto-édition

Trois des quatre ouvrages publiés par l’artiste ont été ou seront auto-édités –  seul Palimpseste est passé par une édition traditionnelle. Vito vend environ  1000 livres par an depuis 2015. Il nous explique pourquoi le choix de l’auto-édition s’est rapidement imposé à lui en mettant en avant les avantages suivants :

  • la maîtrise du tirage : le choix de la qualité du livre, de son format, du choix du papier, du nombre d’exemplaires, etc,
  • le prix et les revenus du livre : grâce à l’auto-édition, l’auteur récupère sur un prix de vente de 19 € entre 7 € et 12 € suivant le canal de distribution, contre 1,50 € en passant par un éditeur.

Reste la diffusion du livre, à sa charge sans éditeur. Mais là encore, Vito apprécie la liberté offerte par l’auto-édition de choisir ses canaux de vente. C’est dans des librairies indépendantes de Paris ou de Lille que l’on retrouve ses ouvrages, entre 30 et 70 librairies au final. Vito apprécie aussi énormément les salons – citons les Rendez-vous du carnet de voyages de Clermont-Ferrand, le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges ou le Festival Colères du Présent à Arras – mais également les ventes de rue – marchés d’art, fêtes de quartier ou braderies de Lille, Paris et Grenoble. L’homme affectionne par dessus tout la rencontre avec le lecteur, la relation directe et franche. Il aime à rappeler que « n’ayant pas de voiture, une de mes conditions principales est de pouvoir livrer en vélo ! ».

Prévue pour fin mars, l’impression du livre Utopique! a pris du retard suite à la situation actuelle de confinement. Cela n’empêche pas Vito de conserver humour et bonne humeur en rédigeant une lettre « sans rancune » à ce cher Coronavirus…

 

Focus sur l'auto-édition : Vito, Utopique !, note de dernière minute, cher coronavirusExtrait du livre Vito Utopique!, note de dernière minute, couverture intérieure