Divers

Titre : "Bruits du cœur - Michel Arbatz chante René Guy Cadou"

Auteur : Michel Arbatz

Éditeur : Production Zigzags & Cie

Textes : René Guy Cadou, avec l'aimable autorisation des éditions Pierre Seghers

Photographies de René Guy Cadou : Fonds photo Hélène et René Guy Cadou

Autres photographies, graphisme : Georges Monti et Michel Arbatz

Quatrième de couverture : © Vincent Jacques

Peintures : Gustav Klimt et Henri Rousseau

Nombre de pages : 72

Façonnage : format 16,6 x 19 cm à la française, couverture 4 pages avec 2 rabats débordants, fente porte CD dans rabat débordant le bloc pages de l'intérieur, découpe et rainage, pliage, 9 cahiers de 8 pages, reliure souple, dos carré collé, cousu

Impression :
- Couverture :
quadri recto + pelliculage mat recto
- Intérieur : quadri recto/verso

Types de papiers utilisés :
- Couverture :
imprimée sur Magno Satin 300 g
- Intérieur : imprimé sur GardaMatt Ultra FSC 130 g

Bruits du cœur – Michel Arbatz chante René Guy Cadou

Bruits du coeur, Michel Arbatz chante René Guy Cadou, Zigzags & Cie, intérieur

Bruits du Cœur est un livre-CD de chansons de Michel Arbatz réalisé à l’occasion du centenaire de la naissance de René Guy Cadou, poète breton disparu à l’âge de 31 ans en laissant une œuvre lumineuse et méconnue. 24 titres du poète sont repris ou chantés par Michel Arbatz et d’autres voix de talent, avec de nombreux musiciens autour d’Olivier-Roman Garcia. Le livret reprend les 24 poèmes dits et chantés par Michel Arbatz et ses invités, principalement illustrés par des photographies du fonds familial Hélène et René Guy Cadou. Le petit beau livre à la reliure souple dos carré collé cousu est imprimé en Offset, encres HR-UV, trame fine 240, en quadrichromie sur papier Magno Satin pour la couverture et GardaMatt Ultra pour l’intérieur. Une fente pour insérer le CD est découpée dans le premier rabat intérieur de la couverture 4 pages de l’ouvrage.

 

Pourtant sa capacité d’étonnement (« chaque journée est pleine de coups de foudre »), la grâce de sa langue dépouillée pour chanter l’imperfection, sa tendresse pour l’homme, « innocent comme un œuf et le ciel sur le dos », lui ont permis de continuer à bâtir un réseau toujours plus grand d’oreilles acquise.
Ayant vécu maintenant plus du double de ce qui lui fut donné de vivre, je ressens comme une dette heureuse cette entreprise de partager, comme d’autres, mon surcroît de temps avec cette voix qui continue de nous nourrir. J’ai voulu aussi faire de ce disque un rassemblement d’énergies diverses, en y invitant des compositions et des voix autres que les miennes, celles de mes amis comédiens, musiciens et diseurs de tous âges qui ont embarqué sans conditions dans cet équipage.

Cadou a écrit 38 recueils de poèmes avant de mourir de maladie à 31 ans. Je le lis, je le dis, je le chante en public de la même façon qu’on va

« regarder souvent à la fenêtre
comme si le bonheur devait entrer par là. »

Je vous souhaite le même voyage.

Michel Arbatz, extrait du livret pages 12 et 13.