Beaux livres

Titre : "Police, paysages et résistances"

Auteur : Yves Monteil

ISBN : 979-10-699-3244-9

Éditeur : les ateliers bo'hm

Edition : Claire Leleu

Photogravure : Chromostyle

Mise en page : Élise Bonhomme

Photographies : Yves Monteil

Textes : Yves Monteil et Claire Leleu, Mathieu Rigouste (Page 5)

Nombre de pages : 112

Façonnage : format 24 x 30 cm à la française, couverture 2 volets 4 pages, dos carré collé cousu

Impression :
- Couverture :
quadri recto
- Intérieur : 96 pages en bichromie noir + 1 Pantone 421 recto/verso + 16 pages quadri recto/verso

Types de papiers utilisés :
- Couverture :
imprimée sur Munken Print White main 1,5 300 g
- Intérieur : imprimé sur Arctic Volume White 170 g

Police, Paysage et Résistances

Police, paysages et résistences, Yves Monteil, intérieurPolice, paysages et résistences, Yves Monteil, intérieurPolice, paysages et résistences, Yves Monteil, intérieur

Police, paysages et résistances est un voyage photographique mené entre 2012 et 2018 dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes et les rues de Nantes. Interpellé et marqué par la force et la banalisation de la répression policière, Yves Monteil a interrogé, mûri et nourri son projet documentaire en resserrant son travail sur la militarisation de l’espace public, prolongement saisissant de la militarisation de nos esprits et de nos vies.  Le beau livre de 112 pages est imprimé en grande partie en bichromie sur papier Arctic Volume d’Artic Paper, à l’exception de 16 pages imprimées en quadrichromie et de la couverture – quadri sur papier Munken Print White. Le livre a été financé par une campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank collectée par l’association des Ateliers Boh’m créée en 2016 par Claire Leleu, fabricante dans l’édition, et Yves Monteil, photographe.

 

Le territoire est produit par les forces qui s’y affrontent au long de l’histoire. Pour le libérer, les (p)artisan.nes ont besoin de produire leurs outils et leurs armes. Il y a, dans les images, des moyens de montrer comment des formes de pouvoir, des dynamiques d’accumulation de profits, des rapports de domination structurent l’ensemble du monde vécu. Il y a là encore de qui montrer comment les schémas de contrôle, de surveillance et de répression sont régulièrement contournés, détournés, mis en échec ou sabotés. De quoi faire des plans pour s’enfuir ou pour faire sauter la maison du maître.
Mathieu Rigouste, avant-propos

 

Police, paysages et résistances est un livre par destination. C’est un délit photographique qui dénonce l’arc sécuritaire avec, chevillée à l’œil, l’humble intention de contredire l’image médiatique du pouvoir et de ses affidés.
C’est un livre par effraction pour conjurer la peur atavique d’un système policier qui vous enferme et vous dévore. Des photographies en état de légitime défense pour dire un peu de l’état d’urgence banalisé et du maintient de l’ordre militarisé. C’est l’alarme qui prévient du bâillon promis aux photographes, par des policiers et gens d’arme qui cherchent à invisibiliser leur présence et leurs méthodes coupables.
Yves Monteil, page 7