Catalogues expos

Titre : "La Habana Intangible"

Auteur : Eduardo Angarica Freire et Pierre Lebret

ISBN : 978-2-9570518-0-9

Photographies : Pierre Lebret

Textes : Eduardo Angarica Freire et Pierre Lebret

Prélude : Eusebio Leal Spengler

Mise en page : Jorge Zentreno

Nombre de pages : 68

Façonnage : format 21 x 14,8 cm à l'italienne, couverture 4 pages, intérieur 4 cahiers de 16 pages + 4 pages encartées, dos carré cousu, 2 coins ronds en barbe

Impression :
- Couverture :
bichromie noir + 1 couleur PMS recto + pelliculage grain de pierre recto
- Intérieur : bichromie noir + 1 couleur PMS recti/verso

Types de papiers utilisés :
- Couverture :
imprimée sur couché moderne mat 300 g
- Intérieur : imprimé sur couché moderne mat 150 g

La Habana Intangible

La Habana Intangible, Eduardo Aguarica, Pierre Lebret, intérieurLa Habana Intangible, Eduardo Aguarica, Pierre Lebret, intérieur

La Habana Intangible est une œuvre littéraire et photographique née 2017. Après deux expositions à Santiago du Chili et à La Havane, les auteurs, Eduardo Angarica et Pierre Lebret, ont souhaité publier ce livre afin de transmettre cette ambiance intime et intemporelle de cette ville caribéenne, au moment des 500 ans de capitale cubaine (1519 – 2019) au sein de l’Unesco. L’ouvrage est composé d’une série de photographies noir et blanc de Pierre Lebret et de nombreux contes de l’auteur cubain Eduardo Angarica. L’historien de La Havane Eusebio Leal a préfacé le livre. L’ouvrage se caractérise par son petit format à l’italienne et sa couverture souple aux coins ronds en barbe. Les 68 pages sont imprimées en bichromie en offset HR-UV. La Habana Intangible est une auto-édition financée grâce à une campagne de crowdfunding sur Ulule.

 

Remarquable initiative que celle de Pierre Lebret et Eduardo Angarica qui ont réalisé une très belle exposition avec des photos de notre ville. Même si ces dernières années, elle a inspiré des nombreux artistes du monde du cinéma, des arts visuels, de la musique, de la littérature… J’ai été agréablement surpris par les instantanés de La Havane Intangible, exposition qui a vu le jour à Santiago du Chili pour éblouir ensuite le public de La Havane.
Il était impératif de dédier un livre à un aussi beau travail, dont le titre en soi est séducteur, il nous invite à voir au delà de toute apparence. Ce qui se résume aujourd’hui en seul mot : intangible, qui veut dire, ce qui reste dans l’éther, ce qui reste dans la mémoire des individus et de la multitude et qui donne le caractère légitime du patrimoine.
On a besoin de deux éléments : l’inspiration à partir de la capacité dans le travail et quelque chose d’essentiel, la poésie qui équivaut à dire la beauté dans la forme et l’intensité émotionnelle.
Eusebio Leal Spengler, extrait de la préface

 

Eduardo Angarica Freire, né le 31 octobre 1989 à Camaguey, Cuba. Diplômé en droit de l’Institut Supérieur du Ministère de l’Intérieur Capitaine San Luis. Ancien militaire spécialiste du contre-espionnage. Après avoir quitté l’institution militaire, il obtient un diplôme en Techniques narratives et Outils de l’écrivain en 2012. En 2015, il devient spécialiste en Littérature auprès de la Maison de la Culture Mirta Aguirre. Il crée l’Atelier Littéraire Lettre d’Km-bio et un programme de cours réguliers d’ateliers littéraires où se sont formés ses cinq générations d’élève. Il a publié plusieurs essais et contes, et est lauréat de plusieurs bourses prix littéraires à Cuba.

Pierre Lebret, né le 18 octobre 1986 en France. Diplômé en Sciences Politiques de l’Université Diego Portales et titulaire d’un master en Relations Internationales de L’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (IHEAL) de l’Université Sorbonne Nouvelle. Ancien volontaire international des Nations Unies, et ancien consultant de la Commission  Économique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (CEPAL) des Nations Unies, il entre au gouvernement de Michelle Bachelet en 2014 où il occupera différentes fonctions au sein du Ministère des Affaires Étrangères du Chili, principalement sur les sujets lié à la coopération internationale pour le développement. Il quittera ses fonctions le 11 mars 2018, jour de la passation de pouvoir au Chili, cette année-là, pour s’envoler le jour même vers la Mayor de las Antillas. Il a débuté en photographie en 2006 et développe un regard artistique vers le photojournalisme. Spontanéité et intimité caractérisent son travail photographique.