Beaux livres

Titre : "Chicago Express & Chicago Sessions"

Auteurs :  Michelle Auboiron et Charles Guy

ISBN :  978-2-9526554-6-0

Éditeur :  Edition des Glous

Traduction :  Ian Kent

2 OUVRAGES + CACHE-POUSSIERE :

Tirage :  400

Cache-poussière :
Façonnage : format ouvert +/- 22x72 cm, outil + découpe selon tracé, pliage de l'étui + insertion des 2 brochures
Impression : quadri recto/verso + pelliculage mat recto
Type de papiers utilisé : imprimé sur Condat Matt Périgord 350g

Photos Guy - Chicago Sessions

Nombre de pages :  128

Type de reliure :  dos carré collé

Impression :
- Couverture :
  quadri recto/verso+ pelliculage mat recto
- Intérieur :
  quadri recto/verso

Types de papiers utilisés :
- Couverture :
imprimée sur Condat Matt Périgord 350g
- Intérieur : imprimé sur Amber Graphic 170g
Paintings Auboiron - Chicago Express

Nombre de pages :  80

Type de reliure :  dos carré collé

Impression :
- Couverture :
  quadri recto/verso+ pelliculage mat recto
- Intérieur :
  quadri recto/verso

Types de papiers utilisés :
- Couverture :
imprimée sur Condat Matt Périgord 350g
- Intérieur : imprimé sur MultiDesign Original Blanc 150g

Chicago Express & Chicago Sessions

Ce double ouvrage « Chicago Express & Chicago Sessions », assemblés dans un coffret cache-poussière, présentent d’un côté, dans « Auboiron paintings : Chicago Expres« , les 30 peintures, acryliques sur toile grands formats réalisées dans les rue de Windy City, des photos de reportage sur son travail ainsi que des extraits du roadbook publié à chaud sur Internet depuis Chicago ; et de l’autre, avec « Guy Photos : Chicago Sessions« , une sélection de photographies de Chicago de Charles.

 

Chicago, Guy & Auboiron - Couvertures

Chicago Express & Chicago Sessions, intérieur

Chicago Express & Chicago Sessions, intérieur

 

Descriptif : Michelle Auboiron, peintre de l’architecture et des structures, et son compagnon Charles Guy, architecte D.P.L.G., pionnier de l’image de synthèse d’architecture des années80, et naturellement photographe de l’architecture et des structures, parcourent le monde et explorent les métropoles et autres lieux mythiques de l’architecture. Après Las Vegas (2001), New York et San Francisco (2003), Shangai (2005), La Havane (2007),  Hong Kong (2009), Paris la Défense (2011), ou encore Versailles (2013), le couple d’artistes s’est installé pour deux mois et demi à Chicago au printemps 2015 pour peindre et photographier la ville.

Ce double ouvrage « Chicago Express & Chicago Sessions », assemblés dans un coffret cache-poussière, présentent d’un côté, dans « Auboiron paintings : Chicago Expres« , les 30 peintures, acryliques sur toile grands formats réalisées dans les rue de Windy City, des photos de reportage sur son travail ainsi que des extraits du roadbook publié à chaud sur Internet depuis Chicago ; et de l’autre, avec « Guy Photos : Chicago Sessions« , une sélection de photographies de Chicago de Charles. Les deux parties sont indissociables !

Comme après chaque projet,  Charles Guy a présenté une sélection de photographies et un reportage vidéo en même temps que Michelle Auboiron présentait ses peintures, réalisées in situ, réunissant dans une même et grande expositions publique, peintures, photos, vidéo et sortie d’un livre d’auteur en édition limitée, le tout à l’Espace Commines, Paris, en décembre 2015.

 

« Chicago était un passage obligé, incontournable, lorsque l’on aime comme moi l’architecture, les strucures de toute nature et l’urbain… Comme je ne suis pas architecte, mais peintre, je peins l’architecture. Elle me raconte des histoires de vies, de sociétés, de pays, de terrains d’aventures… J’aime peindre en live, dans la rue, pour mieux saisir les lumières et les ambiances de la ville, au contact des gens. Pour mieux aller à l’essentiel, je m’impose une peinture finie dans la journée… »
– Michelle Auboiron


« Après un repérage d’une quinzaine de jours en juin 2014, nous nous y sommes installés Michelle AUBOIRON et moi pour deux mois et demi au printemps 2015. Pendant que Michelle peignait dans la rue, j’ai pu sillonner et découvrir la ville, l’explorer sous presque toutes ses coutures à la recherche d’images singulières d’architecture. Je cherchais des images qui pourraient révéler quelques indices sur l’identité de la ville, son âme… »
– Charles Guy