Revues

Titre : "1993 Revue Vintage n°1"

Auteur : Here 1993, Alexane Pelissou

ISBN : 978-2-9574043-0-8

Éditeur : Here 1993

Rédactrice en chef, directrice artistique : Alexane Pelissou

Contributeur·trices : Shaheen Biot, Laurent-David Samama, Marie Zawalich, Christelle Murhula, Margaux Caroff

Photos : Alexane Pelissou et Emma Burlet

Nombre de pages : 80

Façonnage : format 17 x 24 cm à la française, couverture 4 pages, reliure souple dos carré collé

Impression numérique :
- Couverture :
quadri recto/verso
- Intérieur : quadri recto/verso

Types de papiers utilisés :
- Couverture :
imprimée sur Munken Lynx 240 g
- Intérieur : imprimé sur Munken Print White main 1.5 80 g

Site de Here 1993: https://www.here1993.com/

1993 – Revue vintage n°1 – Here 1993 – Alexane Pelissou

1993, revue vintage n°1, intérieur

N°1 de la revue Vintage 1993, magazine de Here 1993,  Boutique vintage, création d’Alexane Pelissou, journaliste lifestyle reconvertie en serial chineuse et couturière amatrice qui concilie ainsi ses deux amours : le journalisme et la mode. Ce premier numéro remonte le temps depuis 1993, année de naissance d’Alexane, sur les thèmes de la Mode, de la Beauté, de la Culture, du Lifestyle et des Plaisirs.  Plusieurs contributeur·trices viennent écrire sur des thèmes aussi divers que le footballeur George Best, le blue jean et le Japon, les femmes transgenre qui ont changé le monde ou le cinéaste suédois Ingmar Bergman. La revue est une brochure dos carré collé de 80 pages à la couverture rose imprimée en numérique sur papier Artic Paper, Munken Lynx 240 g/m² pour la couverture 4 pages et Munken Print White 80 g/m² pour l’intérieur.

 

Des histoires. Dans ce premier numéro de 1993, nous avons voulu remonter le temps et s’arrêter sur une sélection d’années clé. Laurent-David Samama est revenu sur le parcours complètement dingue de George Best, footballeur professionnel ultra-chic, qui vouait une passion au vintage. Marie Zawalich a parlé des sacs culte, et de ce qui les faisait sortir du lot. Christelle Murhula a quant à elle retrouvé la trace des baby hair, cette tendance née dans les années 1920 avec Joséphine Baker. Parce que se plonger dans le passé a parfois du bon. C’est même, souvent, réconfortant.
Alexane Pelissou, extrait de l’édito