Beaux livres

Titre : "Misha Garrigue"

Auteur : Alexandra Roussopoulos, Naomi Fleischer, Awena et Ned Burgess

ISBN : 978-2-9575715-0-5

Éditeur : autoédition

Textes : Misha Garrigue, Awena Burgess, Ned Burgess

Photographies : Ned Burgess, Caroline Dubois

Scans : Ned Burgess, Aurore Duhamel

Graphisme : Naomi Fleischer

Nombre de pages : 148

Façonnage : format 19 x 26 cm à la française, couverture 4 pages, dos carré collé cousu

Impression numérique :
- Couverture :
quadri recto seul
- Intérieur : quadri recto/verso

Types de papiers utilisés :
- Couverture :
imprimée sur Munken Print White 300 g
- Intérieur : imprimé sur Munken Lynx 150 g

une monographie de l’artiste Misha Garrigue

Misha Garrigue, autoédition, intérieur
Ce livre est une monographie de l’artiste Misha Garrigue, née en 1942 à Casablanca et morte en septembre 2007 à Paris, premier livre d’une édition réalisée suite à une campagne de financement participatif sur Gofundme qui a également conduit à la publication de Bobinek. Fruit d’une collaboration entre les artistes et ami(e)s Alessandra Roussopoulos, Naomi Fleischer, Awena et Ned Burgess, le livre présente différents travaux, pour la plupart inédits, issus de ses dernières périodes de travail : Moutons (fantaisie autour de l’insomnie), Bestiaire (animaux destinés à être collés dans des carnets faits main), Histoires (illustrations publiées dans la presse dans les années 70), Pétales (ses derniers travaux), Poésie de la corbeille (collage de fragments déchirés) et Plus que fonds (tableaux à différentes étapes de travail). Les œuvres sont accompagnées de textes et de poèmes de Misha ou de Christiane Rochefort qui fut son amie et collaboratrice. L’ouvrage est une reliure souple, dos carré collé, au format à la française, imprimé en numérique, en quadrichromie, sur deux papiers Arctic Paper : Munken Print White de 300 g/m² pour les 4 pages de la couverture et Munken Lynx 150 g/m² pour les 148 pages intérieures.

 

 

Avec des amies, puis avec mon père, Ned Burgess, elle fait plusieurs voyages aux États-Unis. Elle ressent une affinité très forte avec la langue et l’humour décalé, absurde, des anglo-saxons. Quand elle écrit, elle même anglais et français, et légende souvent ses dessins tantôt dans une langue, tantôt dans l’autre. Elle collectionne les éditions d’Alice au Pays des Merveilles. Lewis Carroll est un grand compagnon de voyage.

Au début des années 1980, commence son parcours de peintre.

Misha travaille longtemps avec des techniques d’huile et de tempera, puis exclusivement avec des pigments minéraux qu’elle collecte elle-même. Elle trouve ses matériaux en France dans les carrières d’ocre abandonnées du midi, le long de la Méditerranée, et au hasard au bord des routes… Lors de ses nombreux voyages aux États-Unis elle ramène les pigments ramassés dans les déserts de l’Arizona et du Nouveau-Mexique, au bord de l’océan Pacifique en Californie, et dans les montagnes du New Hampshire et du Maine. Elle broie les minéraux et les range dans des bocaux et cartons qui tapissent les murs de la petite pièce qui lui sert d’atelier dans l’appartement où nous habitons mes parents et moi.

Awena Burgess, extrait de la biographie, page 132

 

Misha Garrigue, autoédition, intérieur Misha Garrigue, autoédition, intérieur Misha Garrigue, autoédition, intérieur