Beaux livres

Titre : "Venise à pas lents"

Auteur : Christian Malon, Joseph Pacini

ISBN : 978-2-37649-016-6

Éditeur : Cardère éditeur, collection Regards d'ailleurs

Photographies : Christian Malon

Texte : Joseph Pacini

Nombre de pages : 104

Façonnage : format 24 x 27 cm à la française, couverture à 2 rabats de 22 cm débordant, rainage et pliage des 2 rabats débordant le bloc des pages, intérieur 6 cahiers de 16 + 1 cahier de 8, cahiers cousus, dos carré cousu

Impression :
- Couverture :
bichromie noir + 1 Pantone, pelliculage mat anti-rayures recto
- Intérieur : bichromie noir + 1 Pantone - Trame 240

Types de papiers utilisés :
- Couverture :
imprimée sur Munken Polar FSC 300 g
- Intérieur : imprimé sur Munken Polar FSC 150 g

Site de l'éditeur: https://cardere.fr
Site de Christian Malon: http://christianmalon.photo.free.fr/accueil.html

Venise à pas lents

Venise à pas lents, Christian Malon, Joseph Pacini, Cardère éditeur, Regards d'ailleurs, intérieur

Beau livre de photographies noir & blanc de Christian Malon sur Venise, illustré par les mots du poète Joseph Pacini, et édité par Cardère dans sa nouvelle collection Regards d’ailleurs. Venise à pas lents est le tout premier ouvrage de la collection dirigée par Guillaume Lebaudy, ethnologue, dont le principe est de privilégier le regard hors-champ, dans un entre-temps ou un entre-lieux : des interstices où se lisent encore la beauté du monde. Les 104 pages du livre sont imprimées en bichromie (noir + 1 pantone), en offset HR-UV, sur papier Munken Polar FSC 300 g/m² (couverture) et 150 g/m² (intérieur) d’Arctic Paper. Les images ont été préparées en bichromie par le service chromie d’Escourbiac. L’ouvrage est façonné en reliure souple, dos carré cousu, avec une couverture à rabats débordant sur le bloc intérieur.

 

de grains, de sel et d’eau

Quelles raisons secrètes conduisent les hommes à vivre entre terre et eau ? Sur quelles matières se fondent la Cité flottante ? Dans quelle langue parle la lagune ?
Au fil de promenades répétées à Venise, le regard du photographe Christian Malon touche le secret de l’invisible derrière les objets et le choses ; au rythme des images, au plus obscur du silence de la mémoire, il exhume des mots enfouis dans la vase.
Le poète Joseph Pacini explore la profondeur des images pour retrouver une langue cachée au coeur d’une autre langue et déceler les étincelles de l’origine qui dansent encore à fleur de sang.

(quatrième de couverture)